Archives

Historique du tournoi

L’IPT est né en 2009 en Ukraine, dans la continuité d’une longue tradition de tournois de physique et en particulier de l’International Young Physicists’ Tournament (IYPT) qui rassemble des équipes de lycéens issues de 40 pays.

L’IPT reprend une structure directement inspirée de l’IYPT en s’adressant à un public plus agé.

Les éditions précédentes ont eu lieu :

  • en Russie (2018, 2012, 2011, Moscow institute of physics and technology, Moscou)
  • en Suède (2017, Chalmers University of Technology, Göteborg)
  • en France (2016, ESPCI, Paris)
  • en Pologne (2015, University of Warsaw, Varsovie)
  • en Ukraine (2010, 2009, Kiev National University, Kiev),
  • en Suisse (2019, 2014, 2013, EPFL, Lausanne)

france_3

La France dans l’IPT

Dès sa première participation en 2013, la France représentée par l’École polytechnique avait atteint la finale et remportée la troisième place.

La performance a été dépassée en 2014 : représentée à nouveau par l’École polytechnique, l’équipe française X-bosons’ a décroché l’or à l’issue d’une finale contre les équipes danoise et ukrainienne et l’un de ses membres a obtenu le titre d’Overall Best Player.

En 2015, c’est encore l’École polytechnique qui a représenté la France. L’équipe française est alors arrivée en troisième position, sur onze pays participant.

En 2016, ce sont les École normales supérieures de Lyon et de Paris qui ont été sélectionnées (deux équipes représentaient la France, car nous étions finaliste en 2015 et hôte du tournoi en 2016), et ces dernières se sont hissées respectivement en première et quatrième places sur un total de quinze équipes !

L’édition 2017 s’est déroulée en Suède, et l’École polytechnique a repris le rôle de représentant de la France au tournoi international, en finissant à la troisième place.

En 2018, c’est à nouveau l’École polytechnique qui a été notre équipe championne, et s’est hissée à la seconde place du classement, très proche de l’équipe suisse qui a remportée le tournoi.

En 2019, en reconnaissance du développement du French Physicists’ Tournament, la France a pu envoyer deux représentants au tournoi international, qui se sont révélés être l’équipe de l’Université de Lyon (ENS de Lyon – UCBL) et l’École polytechnique.

 ÉtablissementTournoi
national
Tournoi
international
Ecole polytechiqueÉcole polytechnique2019 (rang : 2/11)
2018 (rang : 1/12)
2017 (rang : 2/9)
2016 (rang : 4/6)
2015 (rang : 1/4)
2014 (rang : 1/2)
2019 (rang : /19)
2018 (rang : 2/16)
2017 (rang : 3/18)
2015 (rang : 3/11)
2014 (rang : 1/9)
2013 (rang : 3/10)
ENS LyonUniversité de Lyon
ENS de Lyon et UCBL
2019 (rang : 1/11)
2018 (rang : 2/12)
2017 (rang : 1/9)
2016 (rang : 1/6)
2019 (rang : /19)
2017 (rang : 4/18)
2016 (rang : 1/15)
Université Paris-SudUniversité Paris-Sud2019 (rang : 8/11)
2018 (rang : 3/12)
2017 (rang : 3/9)
CentraleSupélecCentraleSupélec2018 (rang : 4/12)
2017 (rang : 4/9)
Université Grenoble Alpes2019 (rang : 9/11)
2018 (rang : 5/12)
Université de Strasbourg2019 (rang : 5/11)
2018 (rang : 6/12)
ENSTAENSTA2019 (rang : 7/11)
2018 (rang : 7/12)
2017 (rang : 5/9)
2016 (rang : 3/6)
ENSENS Ulm2019 (rang : 4/11)
avec Sorbonne Université
2018 (rang : 8/12)
avec Sorbonne Université
2017 (rang : 6/9)
2016 (rang : 2/6)
2015 (rang : 2/4)
2014 (rang : 2/2)
2016 (rang : 4/15)
Paris DiderotUniversité Paris Diderot2019 (rang : 6/11)
2018 (rang : 9/12)
2017 (rang : 8/9)
Aix-Marseille Université2018 (rang : 10/12)
Centrale Marseille2018 (rang : 11/12)
Université de Bordeaux2019 (rang : 11/11)
2018 (rang : 12/12)
ESPCIESPCI2019 (rang : 3/11)
2016 (rang : 6/6)
2015 (rang : 3/4)
-
Grenoble INP-PhelmaGrenoble INP-Phelma2019 (rang : 10/11)
2017 (rang : 7/9)
UPMCSorbonne Université2019 (rang : 4/11)
avec ENS Ulm
2018 (rang 8/12)
avec ENS Ulm
2017 (rang : 9/9)
2016 (rang : 5/6)
2015 (rang : 4/4)
-